Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
Skip Navigation Linksaccueil > Préparez votre voyage > Guides touristiques > Son et lumiere pendant les Fallas

​​​​​​​​​Son et lumière (et plus encore) pendant les Fallas

​​Mapa rutas baleares

L’arrivée du printemps se fait sentir sous les explosions de pétards mêlées à l’odeur de poudre, presque depuis le port de Valence… ! Le coup d’envoi des Fallas est donné ! Mais détrompez-vous, les festivités ne sont pas cantonnées à la capitale : embarquez votre véhicule à bord du ferry et vous pourrez constater que du 15 au 19 mars, des dizaines de villes des provinces de Castellón, d’Alicante et de Valence célèbrent l’arrivée de la nouvelle saison : l’art, la bonne humeur, le feu, le bruit et bon nombre de divertissements sont au rendez-vous.

Mascletá Valencia 2013

1.Valence

Le 19 mars, la nuit valencienne bat son plein lors de la Cremà. 750 fallas (aussi bien celles élaborées pour les enfants que celles pour les adultes par environ 400 commissions ou associations falleras) sont consumées par les flammes en divers points de la ville à la fin des festivités ; le spectacle est impressionnant la première fois : des flammes gigantesques emportent les mauvaises choses et la ville renaît de ses cendres. Mais, jusqu’à la grande nuit des Fallas, fête classée d’intérêt touristique international, de nombreux évènements ont lieu à Valence et le petit guide qui vous est offert ici vous permettra de ne rien manquer de ces festivités.

Exposition du Ninot : figurine artistique en carton-pâte.Au fur et à mesure des jours qui passent, nous pouvons observer un petit échantillon de monuments falleros, dont certains sont absolument remarquables : créations mêlées d’art, de satire et de critique sociale s’ébauchent dans de grands ouvrages en polystyrène, en bois et en carton-pâte. Chaque commission fallera élit un ninot de sa falla pour l’exhiber de début février au 15 mars à l’exposition qui se tient sur l’esplanade du centre commercial Nuevo Centro (Avenue Pío XII, 2). Le ninot gracié et le ninot gracié des enfants y seront élus par vote populaire et tous deux seront épargnés des flammes pour venir s’ajouter à la collection du Musée fallero (Monteolivete, 4). En plus de tous ces ninots, le centre montre des images des plus belles fallas réalisées chaque année. Les jours et heures d’ouverture sont du lundi au samedi, de 9 h 30 à 19 h 30, et l’entrée coûte 2 euros ; les dimanches et jours fériés (de 9 h 30 à 15 h), l’entrée est gratuite. Pendant toute la semaine qui précède, plusieurs possibilités sont offertes pour aller déguster une paella de quartier. Le 7, par exemple, vous avez deux options : à midi, vous pouvez vous rendre à la Falla de Vicente Sancho Tello-Chile, et le soir, à la Falla de l’Archiduque Carlos-Chiva. Le coût de l’inscription pour les non-falleros est de cinq euros. Comme par magie, le riz y est toujours bon, même en quantités gastronomiques.

paella valencia

La mascletà!!Revenons-en au calendrier : à partir du 1er mars, un rendez-vous a lieu chaque jour à 14 h, place de la Mairie (Plaza del Ayuntamiento). Le vacarme et l’odeur de poudre s’emparent du centre-ville pendant la mascletà, avec l’explosion de centaines de pétards sous le regard de milliers de Valenciens. Le bruit ne cesse jamais à Valence pendant ces jours-ci. N’ayez pas peur si le matin, très tôt, vous entendez des coups de pétards en tout point de la capitale. Il s’agit de la despertà, moins connue que la mascletà, mais tout aussi bruyante.

La plantà : les fallas s’emparent des rues. La semaine des Fallas démarre le 15 mars, et dans la nuit du 15 au 16, les falleros travaillent sans relâche à la plantà, c’est-à-dire, à l’installation des fallas. Le matin, 760 monuments, grands et petits, donnent de la couleur et de l’émotion aux rues de Valence ; ils sont exposés à la vue de tous jusqu’au 19. Il ne reste plus qu’à flâner dans la capitale pour apprécier les plus beaux monuments, véritables œuvres d’art qui seront brûlées le 19. Certaines, parmi les plus spectaculaires, y compris au sein de ce qu’on appelle la Section spéciale, sont les Fallas Na Jordana, Plaza del Pilar, Convento Jerusalén, Almirante Cadarso-Conde Altea, Regne de València et Sueca-Literato Azorín. L’Office du tourisme de la Municipalité de Valence offre des visites guidées.

Feux d’artifice. À Valence, une fête n’est pas une fête sans feux d’artifice au programme. Du 15 au 18 mars, à minuit, le Paseo de la Alameda resplendit, illuminé, sous les éclats de son et lumière. Les feux d’artifice attirent des milliers de Valenciens et de visiteurs à un évènement qui, le 18, prend des dimensions gigantesques : la Nit del Foc (Nuit du feu) offre un spectacle probablement unique au monde.
​​nit del foc

Une petite pause, ça vous dit ? Musique, chaînes successives de pétards, poudre… Un peu de détente ne fera pas de mal. Le bon plan : promenade sur la plage de la Malvarrosa et sur le Port, rénové à l’occasion de la Copa América 2007. Vous assisterez à une mode en vogue : les patins. Et en plein mois de mars, à l’heure de la collation, il faut observer les Valenciens en proie au doute : beignets et chocolat chaud, ou horchata bien fraîche ? Le mieux est de goûter aux deux, en guise de dernier hommage à l’hiver et d’avant-goût de la saison clémente. Fabián (Císcar, 5) offre de délicieuses horchatas et de très bons chocolats chauds. À El Siglo, entre la place de la Reine et la place de Sainte-Catherine, une autre excellente horchata vous attend, accompagnée des fameux fartons. Puis, c’est le retour à la fête.

Et où sont les falleras ? Le clou du spectacle des costumes traditionnels a lieu les 17 et 18 mars, au moment où les falleras participent à l’offrande florale à la Virgen de los Desamparados (Notre-Dame des Désemparés). Dès 16 h, et jusque tard dans la nuit, les commissions falleras se rendent à pied depuis leurs quartiers jusqu’à la place de la Vierge. Un tapis de 15 mètres de haut est élaboré à l’aide de bouquets de fleurs et le manteau de la Vierge est décoré avec des œillets. ;

La grande nuit de la Cremà..Feu. Lumière et chaleur. Bien que cela puisse paraître contradictoire, le travail réalisé pendant des mois durant par les artistes falleros acquiert tout son sens au moment de sa disparition. La nuit du 19 mars, tout brûle à Valence ; c’est le grand moment de l’année. La Cremà des fallas des enfants commence à 22 h ; une demi-heure plus tard, c’est la mise à feu de celle qui aura obtenu le premier prix de la Section spéciale de Valence, puis à 23 h, c’est le tour de la falla des enfants sur la place de la Mairie. Le processus se répète pour les fallas des adultes : toutes les fallas sont brûlées à minuit, puis vient le tour de celle qui aura été élue la meilleure parmi toutes les créations, enfin, pour clore les festivités, on brûle celle de la Mairie. La nuit s’éteint sur Valence et la fête s’achève, mais l’heure est au renouveau et un nouveau cycle de la vie commence. Bienvenue au printemps!
Quema de ninot

A las Fallas de Valencia acuden anualmente un millón y medio de turistas (sumando todos los días), así que tal vez te sature tanta gente. Si es así, coge tu coche y conduce. No tendrás que desplazarte mucho para encontrar otras Fallas de gran calidad, pero sin agobios. 

2. Sagonte

Les Fallas de Sagonte, d’intérêt touristique national, sont une autre explosion de son et lumière à une demi-heure de la capitale, direction nord (autoroute V-21). Le Défilé de l’humour fallero (Cabalgata del Humor Fallero), la plantà et l’offrande de fleurs à Notre-Dame des Désemparés sont les moments les plus marquants des festivités, sans oublier, bien entendu, la Cremà : environ 60 fallas, représentations ironiques et satiriques des scènes de la vie politique et sociale, sont la proie de brasiers gigantesques. Tout ne brûle pas, parce qu’ici, il y a aussi un ninot gracié. Et puis aussi une chose que vous ignorez peut-être : la plage du Port de Sagonte compte parmi les plus reconnues de la Communauté valencienne, tout comme celle de Canet d’En Berenguer, située à deux pas.

3. Alzira

À 35 minutes en voiture depuis Valence (direction Sud, en empruntant l’autoroute urbaine V-31 et l’autoroute A-7), vous découvrirez les Fallas d’Alzira, également classées d’intérêt touristique national. Les commissions falleras installent 70 monuments qui sont également brûlés le 19 mars, mais pendant les jours de grande fête (à partir du 16), de nombreuses autres activités sont offertes. Entre l’odeur de poudre et les beignets typiques, l’offrande de fleurs à la Vierge de Lluch, le défilé de déguisements et, surtout, les festivités de rues sont à souligner. Les casals (grands stands de foire) et les fêtes populaires de quartiers reçoivent le visiteur jusqu’à l’aube.

4. Dénia

Les Fallas de Dénia comptent sans aucun doute parmi les plus spectaculaires de la province d’Alicante. Il faut compter un peu plus d’une heure de route par l’autoroute AP-7 depuis Valence pour profiter des festivités. Au programme, bien sûr : mascletàs, passacailles, musique et la Cremà. La grande particularité de cette Nuit de feu est que les fallas sont mises à feu de manière échelonnée (à partir de 22 h jusqu’à 3 h) ; l’idée est parfaite pour apprécier le maximum de monuments en flammes, tout comme l’idée de profiter de sa plage, si étendue qu’elle s’enchaîne à la plage voisine, Oliva.
falleras de Denia

5. Gandía

L’autoroute AP-7 nous conduit en moins d’une heure jusqu’à Gandía, au sud de la province de Valence. En plus des mises à feu des fallas, vous trouverez dans cette localité d’autres activités traditionnelles, telles que les remarquables passacailles des commissions falleras qui parcourent la ville au rythme des fanfares. À Gandía, une autre tradition très conservée réunit tous les falleros et falleras : la procession et la messe qui suit, sont célébrées en l’honneur de Saint Joseph à l’église de La Colegiata. Ces fêtes sont également classées d’intérêt touristique national. Tout comme la plage du Nord, à quelques kilomètres à peine du centre : elle mesure près de trois kilomètres et s’étire sur une bande de sable de 85 mètres. Si le temps le permet, rien de tel qu’un rafraîchissement en terrasse pour « oublier » un peu le feu festif.

6. Xàtiva

À l’intérieur des terres, toujours dans la province de Valence, en empruntant l’autoroute A-7, il nous faut 45 minutes pour arriver à Xàtiva, lieu de célébration des Fallas classées Fête d’intérêt touristique de la communauté autonome. 18 grandes fallas y sont installées, dont autant de petites, parmi lesquelles deux fallas municipales, auxquelles s’ajoutent d’autres élaborées par des collèges, et même, des associations de pensionnés et de retraités : la fête est célébrée depuis 1865 au moins. Avant la grande nuit de la Cremà, Xàtiva s’adonne à des activités telles que concours de théâtre, paella géante, parades, défilés, offrande de fleurs, expositions et concerts.

7. Borriana

Il suffit de prendre la route qui nous amène à Sagonte (en poursuivant un peu plus) pour atteindre Borriana, située à environ 45 minutes. Les fêtes de cette commune valent le détour ; Borriana est l’emblème fallero de la province de Castellón. La tradition fallera à Borriana remonte à 1928, lorsqu’un groupe d’habitants décida d’installer sur l’actuelle place de la Merced ce qui serait le premier monument de la ville. Presque cent ans plus tard, le 19 mars, 36 fallas sont mises à feu à l’occasion de la Cremà.

8. Benicarló

Les fallas de Benicarló sont récentes ; elles ont vu le jour en 1973, mais elles sont d’une très grande qualité artistique. À Benicarló (Castellón), à 140 km de Valence (une heure et demie par l’autoroute AP-7), après une semaine de chaînes successives de pétards, de fusées, de feux d’artifice et de mascletàs, 13 magnifiques monuments falleros sont mis à feu.
Fallas de Benicarló- ninot

9. Castellón de la Plana

D’autres activités que les Fallas ont lieu dans la Communauté valencienne au mois de mars. La capitale de Castellón (à moins d’une heure en voiture depuis Valence par l’autoroute AP-7) célèbre les Fêtes de la Madeleine, classées d’intérêt touristique international. Les festivités commencent le samedi (cette année, le 7 mars), et neuf jours durant, sont le haut lieu de tirs de roquettes et de mascletàs. Le moment le plus émouvant a lieu le premier dimanche lors du pèlerinage des Canyes. Des milliers de gens affluent à l’ermitage qui s’élève sur la colline de La Madeleine, à environ huit kilomètres de Castellón. Et sur la route du retour, les gaiatas illuminent la nuit, en tant que grande caractéristique de ces fêtes. Il s’agit d’un monument éclairé, d’environ cinq mètres de haut, qui représente les houlettes et les lampions utilisés, d’après la tradition, par les premiers pèlerins venus s’établir à La Plana. Outre les châteaux de feux d’artifice, vous ne pouvez pas non plus manquer la Nit Mágica, du mardi, animée d’un grand spectacle pyrotechnique.
Imagen de los Correfocs.

Accueillez le printemps avec l’esprit festif qu’il se doit!


​​
​​